Les formes temporelles

En situation usuelle :

exemple : les brancardiers ont déposé le jeune homme sanglant sur le billard.

* le passé composé : une action accomplie dans le passé, l'indicatif (le mode du réel) ; action factuelle.

* il avait un accident (choc, sang, hôpital)

* le temps qu'on utilise (événement rapporté au passé).

En situation technique :

il s'agit d'installer le fait dans sa permanence. Toute perspective pour ce qui est du français technique elle doit être atemporelle.

* conséquences dans la linguistique ; des restrictions de temps (leur emploi est très restreint)

exemple : en travaillant ces grains d'abrasif, s'émoussent et se fragmentent, ce qui a pour effet de créer de nouvelles arrêtes vives.

                s'assurer que le la forme utilisée correspond au bien au plateau et au visse de serrage.

Remarques :

* absence d'une valeur d'actualisation.

* il n'y a pas de péremption dans le français technique.

Jean Louis Malondain a établi une comparaison entre le français fondamental (usuel) et le français technique au niveau des temps / modes utilisés.

 

voir les deux tableaux ci-joints : tableaux comparatifs


Malondain a pris un échantillon dans le français technique :

* (opérateur - sujet) n'a pas de référence à la personne.

* la forme (j'utilise) on la trouve qu'à l'oral. Le reste des formes sont écrites.

Conclusion :

1- réduction des formes personnelles.

2- la forme la plus utilisée c'est la 3e personne parce qu'elle traduit l'objectivité.

3- l'impératif fonctionne beaucoup plus à l'oral, à l'écrit ; c'est l'infinitif et l'impersonnel.

exemple :

* à l'oral : vérifie/vérifiez bien que la forme du segment utilisé corresponde bien au plateau.

* à l'écrit : - vérifier bien que la forme du segment utilisé corresponde bien au plateau.

                - il faut vérifier que la forme du segment utilisé corresponde bien au plateau.

La réduction des formes temporelles :

- le présent à valeur générale

ex : le rodage de la machine nécessite une centaine d'heures.

- le futur utilisé dans les consignes

ex : en agissant sur le bouton moleté placé à l'extrémité de la règle, on amenera l'image projetée d'un trait de cette règle, entre les deux traits du repère  double au réticule.

- l'infinitif est utilisé dans les manipulations

ex : connecter les fils de ligne à la boite à borne située derrière la machine au bas du socle.

L'aspect : (accompli /inaccompli)

L'accompli :

il fixe les resultats d'une experience ou d'un travail, dans une perspective intemporelle. La notion peut être marquée dans le présent, ou figé dans la durée.

ex : le montage de six plaques sur la table de la fréseuse circurlaire donne une longueur de frésage de 2800 mm.

cette notion permet d'annuler toute reference à l'opérateur. (la nominalisation).

cette forme contribue à l'objectivation, entre autre (la passivation).

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site